LogoWeb---1.png

ROULETTE RUSSE 

- création 2021/22 -

"...On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves ; c’est faire injure à ces derniers. Les fauves n’atteignent jamais aux raffinements de l’homme..." 

« Les frères Karamazov », Fiodor Dostoïevski

Nous cherchons de l’humain en nous, autour de nous, chez les autres ; nous cherchons de l’humain perdu en nous.
Nous sommes perdus dans une course insensée pour des biens divers dont le sens est indéfini ; nous construisons des stratégies soit disant pour gagner, nous projeter dans un avenir échappant d’autant plus qu’on s’en approche.
Dans une roulette russe nous jouons, misant sur le noir ou le rouge, ou les deux à la fois, avec une certitude aveugle, désireux de se sentir plus vivant. De peur que perdre soit le néant, et que nos rêves crient nos échecs et nous rayent de la carte, de l’existence.

Je parle en tant qu’homme, artiste russe émergé dans un paysage chorégraphique européen, avec tout ce qui en découle, ni plus ni moins.
Je parie sur une oeuvre qui transgresse les frontières physiques et linguistiques; une oeuvre qui transgresse les frontières des croyances, de l’obscurantisme et du protectionnisme, celles qui referment l’Homme sur soi.

 

Je suis Joueur. Alors, je joue le jeu de faire l’Idiot. 

Ici, devant vous, je mise. 

 

Dans ce récit, je m’inspire de Dostoïevski, de Gogol, de Malevitch, du Hamlet de Shakespeare. Je passe par leurs œuvres qui résonnent en moi et me permettent de plonger dans des états de corps parlants. Où plutôt en passant par des états de corps qui me parlent, j’en profite pour faire un clin d’oeil à ces artistes, à leurs œuvres, à leurs personnages, devenus mythologiques avec le temps et notre imagination. Leurs œuvres seront les compagnons de route de la création, dont la danse se saisira avec ses propres moyens d’expression sans forcément faire appel à la narration et aux textes.
 

Je cherche à mettre en jeu une proximité physique avec le public dans une forme immersive, à susciter une réaction instantanée chez le spectateur, une prise de risque des deux cotés de la scène - du côté de l’action et de la réaction.
 

Si je parle d’une prise de risque, de l’idée de provoquer une REaction chez le spectateur, c’est parce qu’au départ, j’envisage une IMplosion sur la scène, où la déstabilisation n’est pas un but en soi, mais le fondement même de l’acte artistique, le pas de côté, le geste de désobéissance capable de casser les règles, les frontières du IMpossible, de la folie, celle qui permet le voyage en profondeur dans l’inconscient : « une mise en abîme » des deux côtés de la rampe.

Mitia Fedotenko 

Chorégraphie: Mitia Fedotenko 

Regard extérieur : Natacha Kouznetsova

Danse : Mitia Fedotenko 

Musique live : Marc Sens

Scénographie : Nicolas Gal

Création lumière :Julie Valette

Création sonore : Emmanuel Léonard

Régie générale : Julie Valette
 

Production : Compagnie Autre MiNa

Coproduction : Scène Nationale d'Albi, Théâtre d'Ô Conseil Départemental de l'Hérault

AGENDA

Recherche de résidence en cours pour

8 à 10 semaines de temps de recherche 

création

 

> Phase de création : 2021-22

Résidences :

> 28 novembre au 3 décembre 2021 : Théâtre d'O, Conseil départemental de l'Hérault, Montpellier (34)

> 28 février au 4 mars 2022, Scène Nationale d'Albi (81)

> 28 au 30 mars, Agora, Le Crès (34)

Tournée :

> 31 mars 2022, Agora, Le Crès

​> 7 avril 2022, Scène Nationale d'Albi

Télécharger nos documents
dp_logo.png
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
LogoWeb---1.png
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© copyright 2016 -Studio Bagheera