ROULETTE RUSSE 

- création 2020/21 -

"...On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves ; c’est faire injure à ces derniers. Les fauves n’atteignent jamais aux raffinements de l’homme..." 

« Les frères Karamazov », Fiodor Dostoïevski

Nous cherchons de l’humain en nous, autour de nous, chez les autres ; nous cherchons de l’humain perdu en nous. 

Nous sommes perdus dans une course insensée pour des biens divers dont le sens est indéfini ; nous construisons des stratégies soit disant pour gagner, nous projeter dans un avenir échappant d’autant plus qu’on s’en approche. 

Dans une roulette russe nous jouons, misant sur le noir ou le rouge, ou les deux à la fois, avec une certitude aveugle, désireux de se sentir plus vivant. De peur que perdre soit le néant, et que nos rêves crient nos échecs et nous rayent de la carte, de l’existence.

Pour le danseur que je suis, mettre en jeu la philosophie de Fedor Dostoïevski, me met face à un abîme, une prise de risque, une question de survie. Vais-je survivre à cette pièce ? Vais-je pouvoir tenir à côté de cette grande figure de l’écriture contemporaine ? 

Je parie sur une œuvre qui transgresse les frontières physiques et linguistiques; une œuvre qui transgresse les frontières des croyances, de l’obscurantisme et du protectionnisme, celles qui referment l’Homme sur soi. 

 

Je suis Joueur. Alors, je joue le jeu de faire l’Idiot. 

Ici, devant vous, je mise. 

 

Ma règle du jeu est l’horizontalité d’un mouvement, d’un cœur à l’autre, d’un corps à l’autre et dans lequel, j’espère, s’exprimera toute la réalité complexe du monde.

Inscrit dans un espace qui rappelle plutôt un ring qu’un espace scénique, je cherche un langage chorégraphique rhizomatique qui traverse les frontières entre des formes esthétiques, scéniques, des écritures entre la danse, le théâtre, la musique, la performance, la danse, tout court. Loin des débats sur la question du genre et du style : qu’est-ce le Théâtre? ou qu’est-ce la Danse? Je pose la question du Jeu et du contenu. Et comme chez Fedor Dostoïevski, le contenu est et reste le même – l’Homme dans toute sa complexité.

Mitia Fedotenko 

Chorégraphie: Mitia Fedotenko 

Regard extérieur : Gilles Morel

Danse : Mitia Fedotenko 

Musique live : Marc Sens

Scénographie : en cours

Création lumière :Julie Valette

Création sonore : Mikael Plunian

Régie générale : Julie Valette


 

Production : Compagnie Autre MiNa

AGENDA
Télécharger nos documents

Suivez nous :

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
Nous contacter

Directeur artistique :

Mitia Fedotenko

autremina@gmail.com

Administration et diffusion : 

Nathalie Brun

autremina@gmail.com

Attachée de production :

Laëtitia Guillard-Lovichi

info.autremina@gmail.com

Newsletter

© copyright 2016 -Studio Bagheera